TON SYSTÈME EST-IL DÉTRAQUÉ?

On aime choisir!! Choisir ses vêtements, choisir ce qu’on consomme, quelle activité on veut faire, le film qu’on veut voir. L’important c’est d’avoir le choix! On aime choisir. En naturopathie, le mot « chronique » n’existe pas. Il n’existe pas parce que la naturopathie travaille avec la nature, avec le vivant. Le mot chronique n’existe pas parce qu’il appartient à une discipline qui a ses propres limites. Donc le problème « chronique » veut tout simplement dire qu’on a atteint une limite de nos connaissances et que dans ce système de pensées, de connaissances, d’informations, ce système qui traitait ce problème, a atteint sa limite. C’est tout!   Le diagnostic « chronique » a été posé, mais il reste le « pronostic ». Selon Wikipédia « En médecine, le pronostic désigne les risques d'évolution d'une maladie ». Ces risques sont basés sur des statistiques. Sachez que le « pronostic » vous appartient. Si la personne qui traite a atteint ses limites, il faut aller voir dans un autre système de connaissances pour ouvrir la porte à une autre façon de voir la situation pour tenter de nouvelles solutions et ouvrir sur d’autres options. Vous avez le choix de rester dans ce système ou d’ouvrir sur une plus grande conscience. On aime choisir parce qu’on a le choix, nous avons notre libre arbitre et nous pouvons toujours décider. C’est dans notre ADN, dans nos cellules vivantes. Mais pour y arriver, on a intérêt à croire en plus grand que nous. Et il faut savoir demander de l’aide et surtout savoir attendre et écouter la réponse. ÇA COMMENCE DANS SON ASSIETTE Quand vous consommez certains aliments, certains compléments alimentaires, certains additifs, vous n’avez pas conscience de ce que vous consommez. Chaque jour, vous consommez des poisons et des substances irritantes. Mais vous n’en êtes pas conscients. Bien sûr vous pourrez toujours dire : « Ce n’est rien du tout » « Tout le monde en consomme alors je fais comme tout le monde» « Ce qui ne tue pas rend plus fort » « Ce n’est sûrement pas si grave » Si vous êtes en parfaite santé, jeune et vous sentez à l’épreuve de toute maladie, vous acceptez que des substances toxiques pénètrent votre corps, sans votre permission. Vous ne sentez pas les conséquences. (pour le moment) MAIS… Si vous avez une santé fragile, avec des troubles quelconques, que vous avez été malade ou que la prévention vous intéresse, vous avez intérêt à vous tenir loin des problèmes potentiels. Votre corps a besoin d’assistance sur tous les fronts! « Ce qui ne tue pas rend plus fort », n’a aucun sens en termes de santé. C’est un vieux concept. On ne s’immunise pas  contre les poisons à force d’en ingérer, bien au contraire : plus on surcharge l’organisme de substances toxiques, plus il s’affaiblit et devient vulnérable. MAIS ENCORE… Bien sûr on connaît les arômes artificiels et les conservateurs et j’ose espérer que vous n’en consommez pas. Mais il existe d’autres substances dans le même cas susceptibles  de favoriser des infections virales, bactériennes et fongiques existantes et de provoquer des réactions inflammatoires. Elles risquent également :

  • de détraquer vos systèmes digestifs et immunitaires

  • de surmener vos organes et vos glandes endocrines

  • de perturber vos cellules

  • d’endommager vos neurones et vos neurotransmetteurs

  • de vous rendre anxieux et/ou déprimé

  • de provoquer des crises cardiaques, des AVC, etc.

On en parle peu ou jamais de ces aliments, compléments alimentaires et additifs parce qu’on n’est pas conscient de sa dangerosité. Ce système de connaissances est au-delà de ce qu’on connaît et qu’on traite.

Vous avez le droit Vous avez le droit de vous protéger, vous avez le droit de choisir ce qui est le mieux pour vous. Vous avez le droit d’avoir toute l’information nécessaire pour prendre des décisions éclairées. Et vous devez savoir que certains aliments peuvent avoir un effet déplorable sur vous. LE MAÏS Jadis, un excellent aliment, il a été modifié génétiquement (OGM). Le maïs et ses dérivés sont devenus extrêmement inflammatoires. De ce fait, ils ouvrent la porte aux virus, aux bactéries, aux moisissures et aux champignons. Même celui qu’on dit NON-OGM peut vous rendre malade. Lisez vos étiquettes de céréales. C’est souvent un aliment qui remplace le blé dans le sans-gluten. LE SOYA Même transformation que le maïs, les OGM. Ils sont à peu près tous contaminés ou contiennent du glutamate. Même dans sa forme naturelle, évitez de consommer du soya. Et si vous ne pouvez vous en passer, privilégiez le tofu ou tempeh biologiques et le tamari d’excellente qualité. L’HUILE DE COLZA ou canola « Le mot « canola » est un néologisme créé par les producteurs canadiens de colza. Ceux-ci voulaient ainsi souligner la différence entre le colza traditionnel, riche en acide érucique et en glucosinolates, et les nouvelles variétés qu'ils ont croisées, plus pauvres en ces deux substances » – Passeport santé Cette huile est la plupart du temps un OGM. Elle favorise énormément l’inflammation. Elle est particulièrement dangereuse pour le système digestif, elle abîme la paroi intestinale et provoque fréquemment des syndromes de côlon irritable. C’est l’amie des virus, des bactéries, des champignons et des moisissures. Elle fait également des dégâts importants au niveau des artères si elle est hydrogénée. Elle est très utilisée dans l’industrie de la restauration, moins chère que l’huile d’olive. Si vous souffrez d’une maladie « mystère », éliminez-la totalement. LE SUCRE DE BETTERAVE RAFFINÉ et LES ÉDULCORANTS Les betteraves OGM sont réservées à la fabrication du sucre. De plus, tous les faux sucres sont à proscrire. Ils rendent gros, malades et dépressifs. Qu’on se le dise!! Le sucre crée de l’inflammation (molécule de l’insuline), nourrit les cellules cancéreuses et propage aux tissus voisins. La plupart des édulcorants se conduisent comme des neurotoxines. Ils contiennent souvent de l’aspartame capable de perturber vos neurones et votre système nerveux central. Une fringale de sucre? Mangez des fruits, autant que vous le souhaitez. Ils ont des propriétés curatives et sont bourrés de vitamines, LES PRODUITS LAITIERS Vous avez envie de guérir? Oubliez les produits laitiers!! Le lait, le fromage, le beurre, la crème, le yogourt et autres produits laitiers contiennent une bonne quantité de gras difficile à gérer pour votre système digestif, surtout votre foie, ainsi que le lactose. L’association GRAS-SUCRE est nocive pour les diabétiques. Les lipides des produits laitiers circulant dans votre sang favorisent le développement des virus et des bactéries. Ils créent beaucoup de mucus, l’une des grandes causes d’allergies et d’inflammation. Si vous favorisez les produits de la chèvre ou de la brebis, assurez-vous qu’ils ne sont pas soumis aux hormones, aux antibiotiques, nourris au maïs et au soya OGM. LE PORC Évitez le proc sous toutes ses formes. Il est très difficile de guérir de quelque maladie que ce soit, en mangeant du porc. Haute teneur en lipides, cette viande est très acidifiante, bio ou pas! LES POISSONS D’ÉLEVAGE Ces poissons vivent souvent dans des espaces fermés favorisant le développement d’algues, de parasites et autres maladies. On a donc souvent recours à des antibiotiques et autres substances chimiques pour traiter l’eau. Mangez plutôt des poissons sauvages : aiglefin, flétan ou saumon (non OGM) et attention aux métaux lourds (surtout le mercure) présents dans les gros poissons comme le thon et l’espadon. LE GLUTEN Le gluten est une protéine qu’on retrouve dans plusieurs céréales. Les gens sont surtout sensibles au blé, à l’orge, à l’épeautre et au seigle. L’avoine se trouve sans gluten mais est souvent contaminée par des céréales à gluten. Donc peut convenir aux moins fragiles. Le gluten contient souvent de multiples allergènes et protéines susceptibles de déclencher une quantité de problèmes, en particulier digestifs et des réactions inflammatoires.  Ces allergènes perturbent le système immunitaire, d’où les colites, maladies de Crohn et maladies coeliaques. Les céréales ralentissent la guérison. LE GLUTAMATE DE SODIUM Le glutamate de sodium est un additif utilisé dans des milliers de produits industriels et restaurants. C’est un sel présent naturellement dans l’acide glutamique. Les ravages dans votre organisme n’ont rien de naturel!! Ce sel s’accumule dans votre cerveau, provoque des gonflements et de l’inflammation. Il tue des milliers de cellules cérébrales, perturbe votre influx nerveux, affaiblit vos neurones, vous rend confus et anxieux et provoque même des mini AVC. Il endommage votre système nerveux central. Il faut l’éviter à tout prix, particulièrement en présence d’une maladie du cerveau. Lisez les étiquettes, il est souvent dissimulé sous les mentions suivantes : Hydrolisé, modifié, protéase, carraghénane, maltodextrine, caséinate de sodium, vinaigre balsamique, malt d’orge, extrait de malt, extrait de levure, levure de bière, amidon de maïs, amidon de blé, amidon modifié, gélatine, protéines texturées, protéines de petit-lait, protéines de soya, sauce soya, bouillon, assaisonnements. LES ARÔMES NATURELS Tout ingrédient « arôme naturel » dissimule du glutamate de sodium. Les arômes naturels d’orange, citron, etc. ne sont pas vos amis, tout comme ceux de menthe, de bœuf, de chocolat ou de vanille. L’extrait de vanille pur quant à lui, ne présente aucun danger. Chacun de ces arômes contient des substances dangereuses, même vendues en boutiques bio! L’ACIDE CITRIQUE OU ACIDE DU CITRON L’acide citrique provient très souvent du maïs. Tandis que l’acide d’un citron est bon pour la santé. Le premier pourrait irriter les parois de l’estomac des personnes fragiles. Il faut aussi savoir que les virus, les bactéries et les cancers, sont tous amateurs d’hormones concentrées et adorent les compléments alimentaires à base d’hormones animales. Attention aux compléments contenant des concentrations, même faibles d’hormones bovines ou issues de tout autre animal. Ce sont des stéroïdes et ils sont souvent prescrits pour traiter des problèmes de surrénales. Vous voulez améliorer votre condition? Éliminez ces pro-inflammatoires et laissez votre pouvoir auto-guérisseur faire le reste. Prenez soin de vous! Élyse en santé! ******* Ce document est inspiré de plusieurs auteurs, orateurs, conférenciers, professeurs, chercheurs, neuroscientifiques, etc. Il est essentiel de sortir de notre système de maladie actuel qui a ses limites. Nous avons une excellente médecine d’urgence mais il faut savoir en sortir. Je ne pose aucun diagnostic mais plusieurs personnes pourront vous aider avec le pronostic à la condition que vous deveniez « chercheur »,  que vous participiez à votre mieux-être, que vous exploriez d’autres voies, des voies inconnues jusqu’alors. Vous devez arriver à voir votre potentiel infini, à enlever les voiles qui vous empêchent de percevoir le Divin en vous. Il faut refaire le chemin de l’intérieur. Et ça commence avec ce qu’on consomme… c’est le départ pour honorer sa vie dans son corps et dans la conscience. www.elysemichonnd.com Suivez-moi sur Facebook https://www.facebook.com/Elysemichonensante/

Élyse Michon N.D.
Montréal - Sherbrooke

Courriel : michonelyse@gmail.com