ES-TU UN PATIENT EXCEPTIONNEL?

Si tu savais combien je m’intéresse à la santé et à nos cellules. Oui la santé et par la bande, à la maladie. Mais je m’intéresse surtout à la prévention parce que ce qui m’intéresse, c’est la pleine santé. On a tous droit à la pleine santé! Et comme on le constate en kinésiologie, la maladie s’installe d’abord au niveau énergétique, sournoisement, avant d’être déclarée maladie dans le corps physique. On peut donc agir avant l’apparition de la maladie.


Je me cherchais un bon livre à lire. Mon meilleur moment pour la lecture c’est le matin, encore à peine réveillée. J’ai donc regardé dans ma bibliothèque personnelle et je suis tombée sur un livre qui a appartenu à ma mère. « L’amour, la médecine et les miracles » du Dr Bernie S. Siegel. 3 sujets qui me passionnent. Ce livre m’était destiné à ce moment précis. Après avoir dit merci à ma mère décédée, je me suis vautrée dans la lecture. Moment de gratitude!

Un diagnostic


Un diagnostic posé par un médecin concerne toujours que la partie physique de notre être, soit moins de 50%. D’où l’importance de ne jamais mais jamais s’arrêter à un diagnostic qui pourrait être vu comme fatal alors qu’il ne l’est pas. Il y a toujours de l’espoir. Parce que le plus de 50% restant peut apporter une nouvelle lumière sur la situation. Et sachez toujours que le diagnostic appartient à la médecine mais le pronostic vous appartient.


« Les médecins font toujours comme si la maladie attrapait les gens au lieu d’admettre que les gens attrapent une maladie quand ils deviennent sensibles aux microbes qui les menacent en permanence. Si les meilleurs praticiens n’ont jamais été dupes, la médecine ne s’est jamais penchée sur le cas de ceux qui ne tombent jamais malades, par exemple. Et combien de médecins comprennent que l’attitude d’un individu face à la vie détermine à la fois la qualité et la durée de cette vie? » écrit Dr Siegel.


En effet, on ne s’intéresse jamais aux gens qui ne tombent pas malades. Et pourtant, toutes les réponses à la guérison sont dans cette attitude consciente. Prendre conscience de qui on est véritablement nous donne le pouvoir d’une pleine santé. C’est nettoyer notre corps physique et énergétique, nos mémoires, guérir nos blessures et nous sortir de nos peurs. Nous sommes munis d’un corps physique, mental, émotionnel et spirituel.


Tout part de la pensée


Et « pensée » = « croyance » = « programme » et c’est sur ces croyances et programmes que tu peux agir. Je parle de ce sujet (nos 4 corps) plus abondamment dans mon programme le Grand nettoyage que tu peux suivre quand tu veux https://www.elysemichonnd.com/le-grand-nettoyage

Alors si dans l’une ou l’autre de ces couches, ça manque de force et de lumière, tu peux changer quelque chose. N’en tient qu’à toi!


« L’esprit peut avoir une action spectaculaire sur le corps et la capacité d’aimer reste intacte dans les corps les plus torturés. L’état d’esprit du malade modifie l’état de son corps, par l’intermédiaire du système nerveux central, du système endocrinien et du système immunitaire. La paix intérieure diffuse dans le corps un message de vie, alors que la dépression, la peur et les conflits non résolus envoient des messages de mort. C’est pourquoi toute guérison est scientifique, même si la science est encore incapable d’expliquer comment se produisent certains miracles. »


(Je fais une parenthèse ici pour mentionner que la science peut maintenant l’expliquer 😊). Il s’agit de suivre les recherches en neuroscience).


Les miracles, pour se produire, ont besoin que vous découvriez votre authentique et votre véritable chemin dans la vie


Ce que j’ai trouvé intéressant, entre autres, dans le livre du Dr Bernie S. Siegel, c’est le passage où il a réalisé, avec ses expériences avec les patients, que face à la maladie il y a 3 catégories de patients :


  1. 15 à 20% de l’ensemble, désire mourir inconsciemment ou même consciemment. D’une certaine manière, la maladie les soulage en leur permettant d’échapper à leurs problèmes, leur souffrance, par l’incapacité ou la mort. Ils n’ont aucune angoisse. Il faut les convaincre qu’ils peuvent garder jusqu’au bout le choix de vivre ou de mourir.

  2. 60 à 70%, soit la majorité des malades, sont comme des acteurs qui auditionnent pour un rôle. Ils font tout en leur possible pour plaire à leur médecin. Des patients modèles! Ils espèrent que le médecin va faire tout le travail et que le remède ne sera pas trop amer. Ils prennent leurs médicaments, arrivent à l’heure et font tout ce qu’on leur dit de faire mais surtout, pourvu qu’on ne leur demande pas de changer quoi que ce soit à leurs habitudes. Ils ne remettront jamais en question les décisions du médecin.

  3. À l’extrême opposé, on trouve les 15 à 20% qui sont exceptionnels. Ils ne jouent aucun rôle. Ils se contentent d’être eux-mêmes. Ils refusent de se poser en victimes. Ils ont raison car ceux qui le font perdent toute initiative, toute envie de se prendre en main et tout leur pouvoir personnel. Les patients exceptionnels ne veulent pas être des victimes. Ils se prennent en charge, travaillent et deviennent les spécialistes de leur propre cas. Ils posent des questions parce qu’ils veulent comprendre leur traitement et surtout, y participer.

Des chercheurs ont prouvé que les « mauvais » malades (comme les exceptionnels pour un médecin) tendaient à fabriquer davantage de cellules « T » tueuses, celles qui s’attaquent aux cellules cancéreuses, que les « bons » malades dociles.


Et toi, as-tu le potentiel du patient exceptionnel?


Pour savoir si tu as le profil du patient exceptionnel, pose-toi la question « Ai-je envie de vivre centenaire? » Si tu réponds OUI d’emblée et spontanément, tu es désigné infailliblement un patient exceptionnel.

Comment nourris-tu tes cellules?

Comment deviens-tu invincible aux microbes?

Comment procèdes-tu au nettoyage des corps physique et énergétique?


Ça prend beaucoup de courage pour devenir un patient exceptionnel et le courage ça se pratique. Un pas à la fois dans la foi. Et si tu comprends tout le pouvoir que nous avons comme êtres miraculeux et exceptionnels, alors tu es sur la bonne voie.


Prends bien soin de tes 4 corps, ils te suivent partout!

À la prochaine!

Élyse en santé!

Élyse Michon N.D.
Montréal - Sherbrooke

Courriel : michonelyse@gmail.com